SemaFort – Bien public

Unité de recherche, de production et de commercialisation de semences de qualités

La recherche-développement – objet d’accompagnement du FAI – et la production-vente de semences certifiées, traduisent l’objectif de faciliter l’accès à des semences hybrides performantes et des itinéraires techniques adaptés aux variétés et environnements pédoclimatiques.

Filière

Semences

Semences

Utiles et incontournables dans le secteur agricole, les semences contribuent à la pérennisation des ressources vivrières au Burkina Faso. Les semences de maïs, de sorgho, de niébé, de sésame font l’objet d'études, de recherches dans le but de mettre sur le marché une bonne qualité de semence au profit des agriculteurs pour un meilleur rendement agricole.

Facilitateur

Les produits

Semence de sorgho

Semence de sorgho

Le promoteur

Bruno Tinland

SEMAFORT SA est une SARL dirigée par M. Bruno Tinland, Président Directeur Général et fondateur de la société.  

Sur le plan de la formation académique, M. Tinland est Docteur en biologie moléculaire et cellulaire (1990), Postdoc au Friedrich Miescher Institute de Bâle (1990-1995) et habilité à diriger les recherches en France (1995). Il a participé à la mise en place et la direction d’une équipe de huit personnes à l’institut polytechnique de Zürich (1995-1999). M. Tinland est l’auteur de plus de 20 articles de recherche originaux parus dans des journaux de référence et présentés oralement lors de congrès internationaux.

Au plan de l’expérience professionnelle, M. Tinland a effectué 17 ans chez Monsanto dont 10 consacrées à l’Afrique et les 5 dernières dédiées au développement et à l’implémentation de la stratégie « Afrique » par l’évaluation du potentiel « politique / institutionnel » de plusieurs pays en concertation avec les opérateurs, les autorités et la recherche dans chacun d’entre eux. Il a été en charge de recruter et de diriger le personnel de l’équipe réglementaire de Monsanto pour l’Afrique.

C’est fort de cette formation et de cette expérience en Afrique, qu’il a décidé de développer le concept d’affaire de cette entreprise dont il porte toute la vision qui est de faire de SEMAFORT une société burkinabé de production de semence répondant aux besoins des opérateurs locaux, en y associant des investisseurs ayant les expertises nécessaires pour en faire un modèle d’excellence.

C’est donc lui qui a dirigé toute la mise en place de SEMAFORT, assuré le recrutement du personnel et les premières activités de l’entreprise dont le projet pilote de production de semence et l’initiation de la sélection de nouvelles variétés pour la région (5 variétés de maïs en 2ème année d’enregistrement, 10 variétés de maïs sélectionnées pour rentrer en première année d’enregistrement, et 15 nouveaux hybrides de sorgho prêt à être testés). Il a à ce titre déjà reçu les félicitations des organismes de certification lors de leurs visites.

Accompagnement

  • Projet
  • Objectifs
  • Impact

Le projet d'accompagnement du FAI

Ce projet ici présenté est centré sur le développement des compétences de divers acteurs du secteur public dans le cadre de l’accompagnement au développement d’une filière « Sorgho » au Burkina Faso. Il est basé principalement sur le développement de nouvelles variétés hybrides très performantes et adaptées aux besoins locaux.

L’objectif ultime est de former des acteurs du secteur public à l’utilisation de nouvelles variétés hybrides de sorgho afin de stimuler le développement d’une agriculture de rente dans les zones à faible pluviométrie, en valorisant la culture du sorgho et son utilisation dans de nouvelles filières. Ce développement de compétence s’articulera autour de :

  • la familiarisation des chercheurs de lNERA aux caractéristiques des variétés hybrides par leur sélection et de leur accompagnement vers l’enregistrement ;
  • la formation des inspecteurs semenciers à la production de ces semences de sorgho afin de pouvoir mieux encadrer les producteurs semenciers et à pouvoir assurer la certification des semences produites au Burkina ;
  • la formation des agents du ministère de l’agriculture à l’utilisation de ces variétés en milieu paysan et à l’implémentation des bonnes pratiques agricoles par les agriculteurs.

 

Les objectifs de l'accompagnement du FAI

Ce projet vise les objectifs suivants :

  • permettre aux petits agriculteurs des zones à faible pluviométrie (< 600 mm) et vivant essentiellement de subsistance de faire de la rente à partir du sorgho, et par voie de conséquence réduire l’émigration vers les villes en favorisant la stabilisation des régions concernées ;
  • développer une agriculture durable en réduisant les consommations d’eau et d’intrants agricoles en production céréalière tout en augmentant la productivité ;
  • disposer d’une céréale alternative au maïs pour la production animale (porc, poulets) qui de plus peut être utilisée telle (en grain) et qui est moins susceptible aux mycotoxines ;
  • réduire l’impact négatif d’une agriculture extensive conséquence des faibles rendements actuels et destructrice de forêt ;
  • stabiliser les populations.

L'impact attendu de l'accompagnement du FAI

  • huit variétés hybrides de sorgho ont été inscrites au catalogue national des espèces et variétés agricoles du Burkina Faso ; 
  • les chercheurs ont acquis une expertise approfondie sur une large variétés hybrides de sorgho à haut rendement, qu’ils soient courts ou hauts, rouges sans tannin ou blanc vitreux, avec pannicule ouverte ou fermée. Ils savent mieux appréhender cette céréale et son potentiel sur le développement de l’agriculture Burkinabé dans un contexte de baisse de la pluviométrie ;
  • les services du ministère de l’agriculture sont formés sur différentes variétés hybrides de sorgho et sont aptes à former et encadrer les agriculteurs pour une production performante et pérenne. Cette connaissance servira au développement de politiques agricoles considérant le sorgho comme spéculation de filière au niveau national comme régional ;
  • le petit agriculteur acquiert au fur et à mesure des capacités d’un auto-entrepreneur et s’affranchit petit à petit des semences subventionnées par l’Etat. L’utilisation réduite des intrants par rapport au maïs couplé aux prix plus élevés du sorgho grain sur le marché lui permettrait de bénéficier de 30 à 50% de revenus supérieurs au maïs à rendement équivalent par ha. 5kg de semences génèreront en effet un revenu net d’environ 650 000 FCFA / ha (Prix sorgho : 200 FCFA / kg) ;
  • l’impact sociétal est considérable dans les zones à faible pluviométrie grâce au développement d’une agriculture pérenne et de filières de production de poulets. Cette impact social se traduira par une stabilité accrue des régions concernées et une réduction de l’exode rural ;
  • durant l’exercice 2020, la société SEMAFORT a commercialisé sur le marché local au moins 32 tonnes de semences hybrides très performantes.

 

Partagez ce projet

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Découvrez d'autres projets

Filière Bétail
Centre

Charcuterie Moderne

Unité de transformation de viande intervient dans la filière agriculture élevage. Elle propose des produits de charcuterie crue, cuite et salée en plus d'un service d’abattage de volaille et du bétail. L'unité compte produire du biogaz de l'électricité, du compost des conserves et des kits alimentaires.
Filière Riz
Centre-Est

Rizerie Kabore

Unité de production, de transformation et de commercialisation du riz paddy en riz blanc de variété TS2FKR19 et LERICA62. La rizerie veut contribuer à la valorisation des produits agricoles burkinabè.
Agroserv
Filière Maïs
Centre

Agroserv

L'entreprise intervient dans la chaine de valeur de la filière maïs en tant qu’acteur de transformation qui transforme et met actuellement sur la marché 3 produits : le gritz, la semoule de maïs (encore appelée couscous) et la farine de maïs.
SemaFort – Bien public
Filière Semences
Hauts-Bassins

SemaFort – Bien public

La recherche-développement - objet d'accompagnement du FAI - et la production-vente de semences certifiées, traduisent l'objectif de faciliter l’accès à des semences hybrides performantes et des itinéraires techniques adaptés aux variétés et environnements pédoclimatiques.